Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LA MORT TUE

LA MORT TUE

Une chute et tout bascule. J'avait une vie de rêve. Une copine, des amis et une famille que j'adorait plus que tout au monde.Et un jour je fut rejeté par ma copine, mes amis et même mes propres parents pour la simple et bonne raison que j'avais commence a dérapé à cause de Charlotte. Voici un roman que j'écris au fur et a mesure. Lisez et commentez. ne vous génez pas, merci!


chapitre 4

Publié par Sara Djebbar sur 13 Septembre 2016, 01:22am

Salut Jack, c'est moi Charlotte.

Oui je sais que je t'avais reconnu, Mais que fais-tu ici ?

je suis venu te chercher.

Et pourquoi, Il fait nuit, non ?

Il y a une fête pas très loin d'ici ! Viens avec moi, j'ai besoin d'un cavalier.

Mais, il fait nuit et ma mère ne veut pas.

elle n’en saura rien, aller viens et on va revenir avant minuit, petite princesse, promis.

OK j'arrive !

J'accepte d'y aller, parce que je ne voulais pas décevoir. C'est vrai, il me reste que elle. Et après tout, pourquoi ne pas s’amuser, pour une fois. Alors j'ai mis une veste un pantalon et j'ai couru vers l’extérieur. Je voyais Charlotte dans son véhicule je savais pas qu'elle avait son permis conduire. Elle avait une 4x4 bleue. elle me demandais de rentrer dans la dans la voiture en un geste de main.

-alors, où allons-nous ?

-À une grosse fête ! on va trop s’amuser.

Après quelques minutes, on était enfin rendu à la fête. Dans l'auto, nous avons discuté de tout et de rien. On sortait de la voiture. La fête se déroulant dans une maison, une belle maison, mais je ne savais pas qui Elle appartenait. La musique battait son plein. On marchait jusqu'à l'entrée, il y avait des gens par-ci par-là et on entrait enfin.

– oh mon dieu ! Il y a beaucoup de gens, criait je pour quel m’entende.

Pour ne pas mentir, c'était ma première fête.

–viens, je vais te présenter un ami.

Alors, je la suis jusqu'à ce qu'elle s'arrête devant un homme de 28 ans environ. Elle le salut et nous présente.

–nick, voici Jack et Jack, voici Nick, c'est mon ami d’enfance.

On serrer la main. Je lui dis que je suis enchantée de le connaître et il me répond quelque chose dont je m'avais pas soupçonné. On dirait son grand frère.

–si tu lui fais du mal, je t’explose.

wow, la violence dans ses paroles Me fait peur, mais je me reprends très rapidement.

–alors là, ça n'arrivera jamais.

–alors profitez de la soirée.

On le remercia et partie chercher de quoi boire. C'était un punch aux fruits. On le bue complètement. C'était très fort au début, je ne comprenais pas pourquoi. Mais après on s’habituait un peu. Cela me perturbe de ne pas savoir de quelle substance il s'agissait, puisque je me sentais bizarre. Alors j'ai décidé demander à Charlotte.

-eh bien, il y a de l’alcool. Comme dans toutes les fetes .

-quoi, non c'est impossible, je, je ne veut pas devenir comme mon père.

Je sors dehors. Mais, je sais que Charlotte suis en arrière et c'est une bonne chose. Je ne veux pas parler à l'intérieur puisqu'il y a trop de bruit. Au moins, ici on est tranquille.

–que se passe-t-il, dis-moi. Tu peux tout Me dire.

– Mon père est mort d'une overdose, il était alcoolique. Mais, tu sais ça, mais ce que tu ne sais pas, c'est que mon père, c'est homme qui avait causé tellement de malheur autour de lui, en causait encore plus avec ma mère. Lorsqu'il buvait, il ne se contrôlait plus, alors imaginer lorsqu'il se droguait. C'était un monstre, voici ce que je retiens de lui, même après sa mort. C'est affreux de dire ça, mais c'est vrai! Alors, lorsque tu m'as dit que j'ai pris de l'alcool, j'ai pris peur. J'ai peur de devenir comme cet homme. J'ai peur de faire du mal aux gens autour de moi, À toi. C'est pour cela que je n'ai jamais bu et que je ne me suis jamais allé à une soirée. Mais maintenant, c'est trop tard. J'ai bu alors je dois partir.

–attend, ne fais pas ça! Je sais qui tu es, je sais que tu ne fera de mal à personne. Fait moi confiance, pour une fois que tu fais confiance à quelqu'un, fait le pour moi. Restez, et amuse toi! Fais moi confiance, s'il y a quelque chose, j'appellerais Nick pour calmer la situation. Mais, je ne crois pas que ça arriverait. S'il vous plaît, pour moi.

Elle avait l'air tellement convaincante. Il ne faut jamais résister à une fille qui te supplie de rester. Je réfléchi pendant quelques secondes et je décide de rester. On rentre à l’intérieur et j'ai pris quelques verres. Je ne saurais vous dire combien de vers j’ai pris, mais je sais seulement qu'après ce moment, je ne me rappelais plus du reste. Je ne sais pas jusqu'à quelle heure je suis resté et de ce qui s'est passé. Mais le lendemain, je me suis retrouvé sur mon lit. L'alarme sonnait pendant deux heures et je ne me suis même pas rendu compte. J'avais manqué mon premier cours et ma mère était déjà parti travailler. Alors je décide, À contre cœur, de mentir À ma mère et de lui dire que je voudrais manquer l'avant-midi puisque je me sentais pas bien. Je sais qu'elle accepte toujours puisque c'est très rare que je lui demande ça et qu'elle pense que je lui dis la vérité. Alors, comme prévu, Elle accepta. Alors, j'avais tout l'avant-midi pour me débarrasser de cette gueule de bois et de me préparer physiquement et mentalement À mon après-midi et À ma retenue.Bon, puisque c'était la première fois que j'avais une gueule de bois, j'ouvre mon ordinateur et cherche un remède d'urgence contre la gueule de bois. Je suis à la lettre de recommandation, soit, boire beaucoup d'eau, du jus, manger quelques craquelins et du pain grillé, et finalement, de l’Advil pour soulager mon gros maux de tête. Cela m'a vraiment beaucoup aider. Il me reste assez de temps pour dîner. Alors je fais du macaroni au fromage. Après avoir manger, je me prépare pour aller à l'école. Je devais marché jusqu'à l'école, puisque habituellement, c'est ma mère qui m'emmène le matin À l'école. Là-bas, les gens étaient en train de finaliser leur repas, juste avant que la cloche sonne. J'ai décidé chercher Charlotte. Je savais ou elle se cachait, puisqu'évidemment, Elle se cache toujours à la même place, sur le toit. Je sais que c'est dangereux, mais elle aime ça. Elle trouve là-bas sa tranquillité spirituelle, comme elle le dit si bien. je trouve ça drôle, mais surtout, je respecte ça.

–salut Jack !

–salut !

–pourquoi es-tu absent ce matin?

–je ne me suis pas réveillé, alors ma mère a motivé mon absence.J’ai une question a te poser.

–oui?

–est-ce que tu te souviens de ce qui s'est passé hier soir ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents